Joël Pèlerin

Qui je suis

Je suis né à Lyon le 6 juillet 1949 et suis passionné depuis l’enfance par la photo et les techniques de laboratoire: à 16 ans, j’étais responsable du labo d’une MJC et passait mes samedis dans la chambre noire…

Devenu ingénieur chimiste, j’expérimentais des bains que je préparais moi-même.

En 1976 je partis enseigner la chimie à l’École Polytechnique de Tananarive (Madagascar), je fis beaucoup de diapos de paysages, de personnages en extérieur, et des images de la vie quotidienne. En 1981 je décidai de changer de carrière et de faire médecin, je repris les études à Lyon, et m’installai en profession libérale à La Réunion en 1990, où le travail est passionnant, mais très prenant.

Dans « The Last Book »

Luis Camnitzer est Professeur émérite d’Art à l’Université de l’état de New York. Il publie un livre intitulé The Last Book pour lequel il a sélectionné les œuvres de 698 artistes de 53 pays, parmi lesquels se trouve Joël Pèlerin, photographe réunionnais. LIRE LA SUITE…

Ce n’est que de nombreuses années après que je pus me remettre à la photo en tâtant un peu à la photo astronomique, découvrant les splendeurs du ciel profond de l’hémisphère sud, avec un Tamron catadioptrique de 500 mm en parallèle sur une monture équatoriale. Je ne fis aucune bonne photo, mais eus beaucoup de plaisir lors de ces nuits tropicales, rendues parfois très fraîches par l’altitude…

Je découvris le numérique en 1999 et me mis à faire du Nu Artistique, ayant toujours été fasciné par le corps féminin, et j’adhère totalement à la citation de Jean Loup Sieff: « je ne sais pas si Dieu existe, mais les femmes pourraient être la preuve de son existence et la photo le moyen de l’exprimer».

Dans « 1000 Célébrités de La Réunion »

photo photo

Je cherche à aller au delà de la beauté pure, et d’échanger un peu de mon âme avec celle de mon modèle, et de le faire apparaître sur la photo…

Mon travail est double: si je soigne la prise de vue (décontraction du modèle, poses, lumière, cadrage…), je passe beaucoup de temps pour retoucher numériquement le flou ambiant et la netteté du grain de peau, pour rendre un climat sensuel et essayer de transformer une bonne photo en oeuvre d’art. Je ne sais pas si mon but est atteint, mais inlassablement, j’essaie…

Mes modèles viennent de La Réunion, de Madagascar, et des pays avoisinants. Leur peau a une belle couleur plus ou moins dorée, qu’il m’est souvent difficile de supprimer pour passer au noir et blanc, une nouvelle dimension apparaît alors peut-être, mais quelque chose est sûrement perdu… On a parlé du "soleil de l’Océan Indien" à propos de mon travail au Festival du Nu du Corbier en 2003 (c’était ma première expo), et je crois que le public a aimé ces couleurs…

Mes modèles sont toutes des femmes -de 19 à 44 ans- qui n’avaient jamais posé nues et pour la plupart, elles n’aimaient pas leur corps. Une de mes plus grandes satisfactions est que, lorsque s’étant révélées devant mon objectif, elles me redemandent à poser.

En 2005, j’ai présenté le 1er août au Festival du Nu du Corbier, une conférence ayant pour thème «le Nu Artistique: aspect thérapeutique», dont le résumé a été diffusé aux Infos Télévisées de France 3, et qui semble avoir beaucoup intéressé le public.

6e Festival du Film de La Réunion

Le Festival du Film de La Réunion est un grand évènement qui marque la vie artistique de l’île, avec la venue de comédiens et professionnels du cinéma de premier plan. Joël Pèlerin était membre du jury 2010.  LIRE LA SUITE…

À ma connaissance, mon exposition à STELLA MATUTINA (île de La Réunion, 24 avril - 07 mai 2004) a été la première grande exposition de Nu Artistique à La Réunion, et l’accueil tant du public que de la presse a été très chaleureux, avec environ 600 visiteurs et plusieurs articles dans la presse locale, et cela m’encourage à continuer. J’aimerais développer la photo de Nu dans la région Océan Indien et j’ai eu des contacts encourageants avec Madagascar et Mayotte.

Je suis également photographe de portraits (une exposition de portraits de femmes de la Réunion a été présentée à l’occasion de la Journée de la Femme, le 8 mars 2007) et photographe de mode, pour des stylistes réunionnais et malgaches, tout en restant dans le domaine de la photo d’art (photos retouchées sur le plan du fond, de la lumière, du montage).

Joël Pèlerin : jpelerin2@wanadoo.fr



Cliquez ici pour voir mes photos






photo

insolite

Le letchi orbital…

Il y a ici à, la Réunion un ingénieur : Guy PIGNOLET, qui a travaillé dans la recherche spatiale (CNRS), quelqu’un d’extrêmement brillant, ancien élève de Polytechnique, auteur de nombreux articles dans divers journaux.
Peut-être le connaissez-vous à titre personnel…

Comme beaucoup de scientifiques, et d’artistes, il semble «un peu fou»… Je pense l’être moi aussi (avant d’être docteur en médecine, et «artiste photographe», j’étais docteur ingénieur, ça fait beaucoup de facteurs aggravants…)

Amoureux de son île natale, et par philosophie, il a fait envoyer le 28 juin 2007 dans une capsule spatiale un objet (presque) typiquement réunionnais : un letchi, et il a contacté des poètes et artistes locaux, dont votre serviteur, pour illustrer ça… Et cela a été présenté au très officiel «58th International Astronautical Congress» à Hyderabad, en Inde, devant plus de 2000 professionels de l’espace (genre ingénieurs Nasa) de plusieurs dizaines de pays !

Cliquez sur la vignette pour lire la page consacrée à cet évènement sur le site de l’Union Régionale des Médecins Libéraux de la Réunion.
Cliquez ICI pour voir quelques photos supplémentaires.

 

Copyright 2005 all rights reserved